Contexte : lingots et pièces en métal précieux

Pour réussir à se constituer un patrimoine avec des métaux précieux, il est indispensable d’avoir de bonnes connaissances. Les débutants, en particulier, doivent connaître la signification des termes techniques et l’importance des titrages et des coupures. En outre, les lingots et les pièces se distinguent par des caractéristiques différentes. Ainsi, chaque produit répond à des exigences spécifiques.

Cet article a pour but de donner un aperçu du monde des métaux précieux physiques et d’attirer l’attention sur les particularités dont il faut tenir compte. Il montre les différences entre les métaux et leurs formes et répond aux questions les plus fréquentes, par exemple concernant le meilleur endroit pour acheter et stocker l’or ou l’argent.

Lingots d'argent et lingots d'or avec des poinçons bien visibles
Différents lingots d'argent et d'or

Les métaux précieux pour protéger son patrimoine

Il existe différentes manières d’investir dans les métaux précieux. Outre les bijoux ou les pierres précieuses serties, les lingots et les pièces de monnaie de grande qualité, spécialement mis sur le marché pour protéger le patrimoine, constituent une solution idéale. Ils sont principalement composés d’or ou d’argent. Des produits en platine et en palladium sont également proposés, mais ils requièrent des connaissances plus spécialisées. Le choix de pièces ou de lingots en métaux gris est nettement plus restreint.

Bien que l’on trouve de l’or dans le domaine médical et dans quelques rares secteurs industriels, ce métal dense est principalement utilisé pour la fabrication de bijoux et pour servir de garantie de capital. Il se distingue essentiellement des métaux blancs que sont l’argent, le platine et le palladium, qui sont utilisés par l’industrie. Cette remarque concerne également le cuivre, le rhodium, les terres rares ou encore les granulés de métaux précieux.

Pourquoi le titrage est-il important ?

Une caractéristique importante des lingots et des pièces est leur titrage en métal véritable contenu dans le produit. Aujourd’hui, les produits de qualité supérieure sont composés à près de 100 % d’or ou d’argent véritable. Cette caractéristique est facile à reconnaître, car comme les bijoux, les pièces et les lingots ont généralement une indication de titrage sous la forme d’un poinçon. Celle-ci est mentionnée sous la forme de quatre chiffres, comme par exemple 999,9 (sur mille). Les produits de cette qualité sont donc composés d’or pur ou d’argent pur.

Mais le titrage n’est pas toujours déterminant, il existe aussi des exceptions. Par exemple, les pièces d’or Krugerrand ou Sovereign font partie des produits les plus appréciés. Leur teneur en or ne s’élève toutefois qu’à 91,67 pour cent. Le reste est complété par du cuivre, ce qui donne à ces pièces un élégant reflet rougeâtre. Il en va de même pour la pièce d’or American Eagle, qui est légèrement plus claire en raison de sa forte teneur en argent.

Alors que pour les bijoux en or, les titrages sont souvent indiqués en carats, les lingots et les pièces en métaux précieux comptent plutôt le titrage en millièmes. Mais les deux valeurs sont faciles à convertir et à comparer, comme le montre le tableau ci-dessous :

Titrage en millièmesÉquivalent en carats (kt)PourcentageUtilisation pour
333/10008 kt33,3 %Bijoux
375/10009 kt37,5 %Bijoux
417/100010 kt41,7 %Bijoux
585/100014 kt58,5 %Bijoux
750/100018 kt75,0 %Bijoux, or dentaire
835/100020 kt83,5 %Or dentaire
875/100021 kt87,5 %Bijoux
916,66/100022 kt91,6 %Bijoux, pièces de monnaie
999/100024 kt99,9 %Bijoux, lingots, pièces de monnaie

Valeurs unitaires et poids permettant de distinguer les lingots et les pièces

Outre le titrage, la dénomination constitue un critère de distinction important. Pour simplifier, les lingots et les pièces sont non seulement disponibles en différentes versions, mais aussi en différentes tailles ou unités de mesure. Ici, c’est le poids d’une pièce ou d’un lingot qui sert de base à sa classification. L’indication correspondante se trouve directement sur le produit et est mentionnée en grammes ou en kilogrammes ainsi qu’en onces troy. Le poids fin peut différer du poids brut réel (poids total) si d’autres métaux sont mélangés (voir l’exemple ci-dessus du Krugerrand ou de l’American Eagle).

Une once d’or, d’argent, de platine ou de palladium pèse exactement 31,103468 grammes. L’unité de poids correspond à l’once d’apothicaire, dont la mesure est dérivée. Elle constitue la base des lingots standard, tels qu’ils sont utilisés par les banques centrales des pays pour garantir le capital. Ces grands lingots ne conviennent pas aux acheteurs d’or privés. En effet, un lingot d’or standard pèse 400 onces ou 12 kilogrammes et coûterait environ 700 000 francs suisses. Un lingot d’argent standard de 1’000 onces ou 31 kilos possède une valeur d’environ 20’000 CHF.

Mais les lingots de métaux précieux sont également disponibles dans des unités de poids normalisées allant de 0,5 gramme à 15 kilogrammes. Des coupures en onces sont également proposées, de sorte qu’il existe une taille adaptée à chaque besoin. Les lingots d’or de 100 ou 250 grammes sont tout aussi populaires que les lingots d’argent de 500 grammes ou d’un kilogramme. Il en va de même pour les pièces de métal précieux. La valeur unitaire d’une once (oz) est la plus demandée et la plus négociée, tandis que de nombreuses autres unités sont disponibles sur le marché (1/10, 1/4, 1/2, 2, 5 oz ou 1 kg et 5 kg).

Quand l'or devient de l'or d'investissement

Pour que l’or puisse porter l’appellation d’or bancaire, il doit répondre à certains critères. Pour les lingots d’or, la pureté doit être d’au moins 995/1000. Si les pièces d’or doivent être utilisées pour économiser de l’argent, il existe d’autres conditions. Leur finesse doit être d’au moins 900 millièmes. En outre, elles doivent avoir été fabriquées après 1800 et avoir ou avoir eu cours légal dans le pays d’émission concerné. Cet élément se reconnaît souvent à la valeur nominale qui y est gravée. Le prix de vente des pièces dites « bullion » ne doit toutefois pas dépasser de plus de 80% la valeur de l’or.

Parmi les pièces d’or classiques, on trouve le Britannia, le China Panda, l’Helvetia, l’Australian Kangourou, la Maple Leaf, le Vreneli ou le Wiener Philharmoniker. Les pièces d’or historiques, frappées avant 1800, possèdent certes une contre-valeur élevée, mais ne font par définition pas partie de l’or bancaire. Cette distinction est importante, car les pièces d’or qui conviennent à la garantie du capital peuvent être achetées dans le commerce sans être soumises à la TVA, alors que les pièces d’or anciennes sont soumises à la TVA dans son intégralité.

divers lingots et pièces d'or
Plusieurs pièces d'or et différents types de lingots d'or

L'argent bancaire toujours soumis à la TVA - exception possible

Ceux qui souhaitent protéger leur patrimoine en argent doivent savoir que l’achat de lingots d’argent ou de pièces d’argent est toujours concerné par la TVA. Il n’y a pas d’exceptions concernant le titre ou le millésime pour le métal blanc ainsi que pour le platine ou le palladium. Le taux de TVA en Suisse s’élève à 8,1 pour cent. C’est néanmoins beaucoup plus avantageux que dans le reste de l’Europe où le taux se situe entre 17 et 25 %.

Pour économiser la TVA sur l’argent, il suffit d’emprunter cette voie : si les objets en argent ont pour vocation d’être placés directement dans le dépôt franc sous douane suisse, ils peuvent être achetés hors TVA. Acheter de l’argent sans TVA permet de profiter pleinement de son capital.

Frappé ou coulé : la fabrication des lingots de métaux précieux

La fabrication de lingots de métaux précieux fait généralement appel à deux procédés différents. Il importe peu que les formes de lingots soient en or, en argent ou en un autre métal. Les lingots jusqu’à 150 grammes environ sont frappés après avoir été découpés dans une barre préfabriquée. À partir d’un poids de 250 grammes, c’est plutôt un procédé de coulée qui est utilisé. On utilise souvent comme base des granulés d’or ou d’argent qui sont fondus à haute température dans un four de fusion. Le métal précieux liquide est versé dans des moules spéciaux où il refroidit pour former un bloc solide. Le poinçonnage s’effectue avec des fers spéciaux, comme décrit ci-dessous.

Frappe de motifs et lingots monétaires

Le procédé de fabrication est déterminant pour l’aspect ultérieur des lingots. Contrairement aux lingots coulés, les lingots frappés se distinguent par leurs formes précises et leurs surfaces plus élégantes. Celles-ci sont obtenues par le traitement des poinçons. C’est pourquoi ces lingots se prêtent mieux à la représentation de motifs, que l’on voit de plus en plus souvent sur les modèles jusqu’à 150 grammes, dans la mesure où ils servent aussi sur le marché des collectionneurs.

Les lingots monétaires constituent une forme particulière. Ils ont une forme rectangulaire typique et sont en outre dotés d’un emblème monétaire rond qui contient une valeur nominale officielle. Contrairement aux lingots classiques, ils ont le statut de moyen de paiement officiel dans le pays d’émission.

Autres formes spéciales de lingots

Pour un attrait additionnel et un choix plus large, on trouve dans le commerce des formes spéciales de lingots frappés, comme les lingots en tablette. Comme le terme le laisse supposer, il s’agit de plaquettes d’or d’un gramme reliées entre elles par des points de rupture, comme une tablette de chocolat. Les lingots peuvent être revendus en totalité ou en partie. En Suisse, les CombiBars sont émis par Valcambi. Il en va de même pour le MultiDisk de Heraeus, dont les différentes pièces d’un gramme peuvent être prélevées dans un distributeur.

Une autre invention nous vient d’Argor-Heraeus, depuis 1994 : les kinebars. Au premier coup d’œil, ils ressemblent à des lingots de frappe classiques. La particularité apparaît au verso. Là, les lingots sont pourvus d’un marquage holographique sur toute leur surface, qui scintille en couleurs vives selon l’incidence de la lumière. Le kinégramme constitue une caractéristique de sécurité et est destiné à empêcher les contrefaçons. Les lingots hologrammes sont disponibles dans de nombreuses unités allant d’un gramme à une once.

La LBMA et le certificat tant convoité

Les débutants ont souvent du mal à s’y retrouver dans les différentes offres et à évaluer la qualité des métaux précieux. La certification LBMA peut les aider. La London Bullion Market Association est la plus grande place de négoce indépendante des bourses pour les métaux précieux. Les fabricants qui souhaitent commercialiser leurs lingots ou leurs pièces par ce biais ont besoin du certificat de contrôle de l’organisation. Ils sont inscrits sur la Good Delivery List, accessible au public et actualisée en permanence.

Pour obtenir ce certificat, les lingots de métaux précieux doivent répondre à la norme dite Good Delivery Standard, qui définit précisément les données techniques telles que les dimensions, le poids et le titrage. En outre, les marchandises doivent présenter des marquages clairs. Vous en saurez plus à ce sujet dans la section suivante.

Les fabricants certifiés produisent les grands lingots principalement pour les banques ou d’autres clients institutionnels, mais ils proposent également une large gamme de lingots ou de pièces de monnaie pour les épargnants privés. Les acheteurs de toutes tailles peuvent donc se fier à la qualité des produits des fabricants certifiés par la LBMA.

Les lingots d'or et leur marquage

Mais comment reconnaître les lingots certifiés, d’autant plus qu’il n’existe pas de label de qualité correspondant de la LMBA ? D’une part, les fabricants répertoriés peuvent être consultés sur la Good Delivery List. D’autre part, la LBMA a l’obligation de marquer clairement chaque produit. Dans ce but, les lingots de métaux précieux doivent notamment porter certains marquages ou poinçons sur leur surface. Le logo du fabricant ou du distributeur est placé au centre. Le poinçon de l’essayeur ou du fondeur est également important. D’autres indications concernent le poids exact ainsi que le métal utilisé et son titrage à quatre chiffres près. Le numéro de série, qui peut être attribué de manière univoque, permet de retracer à tout moment l’origine du métal précieux.

Poinçonnage ou estampage de lingots d'or de différents fabricants
Poinçonnage ou estampage de lingots d'or de différents fabricants
1 Logo du fabricant
2 Unité
3 Métal
4 Finesse
5 Inspecteur/fonderie
6 Numéro de série

Les pièces de métal précieux et leur processus de fabrication complexe

Contrairement aux lingots, les pièces de monnaie sont exclusivement frappées sur des flans estampés. Elles séduisent notamment par leur diversité et les motifs détaillés qu’elles comportent. Afin d’obtenir des images de pièces aussi fines que possible, on utilise des poinçons spéciaux sur lesquels reposent des graphismes. En une seule opération, les faces supérieure et inférieure sont pressées sur les flans, ce qui permet d’obtenir les différentes faces des pièces. En outre, certains types de pièces comportent de minuscules gravures au laser destinées à empêcher la contrefaçon. Ces marques privées se trouvent par exemple sur la Maple Leaf ou le Krugerrand.

La qualité de la frappe varie selon qu’une pièce est destinée au marché des épargnants ou des collectionneurs. Dans le cas du métal précieux bancaire, les flans restent non traités. On parle dans ce cas de brillant universel ou splendide . En revanche, pour le domaine de la numismatique, les motifs sont souvent frappés sur des plaques préalablement polies ou on utilise des poinçons polis. On obtient ainsi des surfaces très brillantes, voire réfléchissantes.

Les médailles ont une valeur commémorative.

Des médailles sont proposées sur le marché des pièces de métal précieux. Bien qu’elles ressemblent à des pièces de monnaie, elles ont plutôt la valeur d’un souvenir ou d’un objet commémoratif. Les médailles ne sont toutefois pas adaptées à la constitution d’un patrimoine, car elles possèdent tout au plus une fine couche d’argent ou d’or. Leur noyau est souvent en nickel ou en un autre métal non précieux. Elles n’ont pas de valeur faciale et ne sont pas considérées comme des monnaies nationales officielles.

Souvent, les médailles servent de décorations remises lors de manifestations. Ainsi, une médaille d’or de 550 grammes aux Jeux olympiques a une valeur métallique de 660 francs suisses. L’or olympique est en fait composé d’argent véritable et ne possède qu’une couche d’or véritable de six grammes. À titre de comparaison, selon le cours actuel de l’or, une pièce d’or Krugerrand d’une once (31,103 g) a une valeur d’environ 1 750 CHF.

Certificats d'authenticité pour les pièces et les lingots

Les lingots et les pièces en métal précieux sont des produits de grande valeur qui sont soumis à un risque élevé de contrefaçon. C’est pourquoi, outre les caractéristiques de sécurité en relief, de nombreux produits d’épargne et de collection sont aujourd’hui émis avec des certificats d’authenticité. Ces documents supplémentaires sont souvent intégrés dans l’emballage original et contiennent des informations techniques telles que la finesse, l’origine du métal précieux ou le tirage. On trouve souvent des certificats numérotés sur les frappes spéciales limitées. Les lingots ou les pièces classiques possèdent également de tels certificats.

Dans le commerce, on trouve en outre des pièces d’or en grands conditionnements. Il s’agit de tubes ou de boîtes en plastique scellés qui peuvent contenir jusqu’à 500 pièces. Un certificat est joint pour attester de l’authenticité. Ainsi, la marchandise peut être stockée sans être ouverte.

Un stockage sûr : essentiel !

Pour que le capital disponible puisse être utilisé en toute sécurité, les personnes fortunées doivent absolument veiller à n’acquérir que des métaux précieux authentiques. C’est pourquoi les experts conseillent d’acheter les lingots ou les pièces dans les magasins spécialisés en métaux précieux. De nombreux commerçants spécialisés proposent aujourd’hui leur marchandise non seulement au comptoir, mais aussi via une boutique en ligne sérieuse – comme par exemple Echtgeld AG.

Il est important de stocker les métaux précieux en toute sécurité et si possible avec une assurance. Un coffre-fort domestique robuste constitue une première option. D’autres alternatives comprennent les coffres-forts des banques ou un stockage indépendant des commerçants et des banques auprès d’une entreprise privée en Suisse. L’or ou l’argent peut y être stocké en dehors de l’UE.

Chez OrSuisse avec des certificats de stockage négociables

Les personnes qui attachent de l’importance à une plus grande liquidité de leurs lingots ou de leurs pièces devraient regarder de plus près les offres d’OrSuisse. Ce spécialiste du stockage privé propose à ses clients des certificats de stockage négociables à l’échelle internationale pour les métaux précieux déposés en dépôt individuel. Les certificats de stockage Ordre d’OrSuisse ont la valeur de titres et augmentent la fonctionnalité des métaux précieux physiques.

Les lingots et les pièces de monnaie : l'essentiel en bref

  • Outre les bijoux, les lingots et les pièces en métaux précieux sont considérés comme des produits d’épargne. Ils sont principalement fabriqués à partir d’or et d’argent. Le platine et le palladium nécessitent davantage de connaissances techniques.
  • L’or bancaire moderne d’une pureté d’au moins 900/1000 peut être acheté dans les magasins spécialisés sans être soumis à la TVA.
  • Pour les produits en argent, la finesse s’élève souvent à 999 millièmes. Ils sont proposés dans le commerce uniquement avec la TVA. Un stockage direct dans un entrepôt hors taxes suisse permet d’acheter de l’argent sans TVA.
  • Les lingots et les pièces sont proposés en différentes unités de poids. Ces produits sont disponibles en grammes ou en onces. Une once d’or ou d’argent équivaut à environ 31,103 grammes.
  • Les fabricants certifiés LBMA garantissent des métaux précieux de haute qualité. Leur qualité et leur origine peuvent être vérifiées à tout moment.
  • Les lingots sont soit coulés, soit frappés et clairement marqués. Les pièces, en revanche, sont soumises à un processus de frappe complexe.
  • Alors que les pièces de métal précieux peuvent être utilisées pour protéger un patrimoine, les médailles n’ont généralement qu’une valeur sentimentale.
  • Il est préférable de se procurer des lingots ou des pièces dans les magasins spécialisés. Pour préserver leur valeur, un stockage sûr est nécessaire. Pour ce faire, un dépôt individuel indépendant des banques auprès d’OrSuisse en Suisse s’impose, y compris pour les ces certificats de stockage négociables.